Demandez un devis gratuit

Quelles sont les nouvelles dispositions pour les copropriétés à Namur et à Gembloux ?

Nouvelle réglementation concernant la copropriété

En Belgique, la nouvelle loi sur la copropriété immobilière, votée en juin 2018, entre en vigueur le 1er janvier 2019. Les dispositions qu’elle contient marquent un tournant dans la gestion des copropriétés. Le Bureau Collin, société immobilière active dans la gestion de syndics de copropriétés en régions de Namur et Gembloux, passe en revue les points majeurs de ces dispositions.

Au sein des copropriétés, plus de pouvoirs aux « payeurs »

Désormais, si le règlement interne à une copropriété assigne certaines charges spécifiques à une partie seulement des copropriétaires, ces derniers jouiront d’un plus grand pouvoir de décision. En ce qui concerne certains frais très spécifiques, la part de voix dépendra de la contribution à ceux-ci. Par exemple, si certains copropriétaires font usage de l’ascenseur et paient pour ce service, ils seront les seuls à pouvoir décider quelle société effectuera son entretien. En résumé, ce sont les « payeurs » qui décideront alors qu’auparavant, des copropriétaires non concernés avaient aussi leur mot à dire.

L’assouplissement des règles de majorité : l’autre impact de la nouvelle loi sur la copropriété

La nouvelle mouture de la loi aura des conséquences sur les règles de vote au sein des copropriétés, à Namur et Gembloux comme ailleurs. Elles seront nettement moins strictes dans une série de cas :

  • En cas de travaux obligatoires (imposés par la loi ou pour la conservation du bien), une simple majorité absolue (plus de la moitié des votants) suffira alors qu’elle nécessitait les trois quarts jusque-là ;
  • Lorsque des modifications de statuts doivent être effectuées, ne concernant que la jouissance, l’usage et l’administration des parties communes, mais aussi pour toutes décisions sur des travaux, la majorité nécessaire passe de trois quarts à deux tiers. À noter que cela ne concerne pas les décisions que le syndic d’immeuble peut entreprendre seul. Concernant des décisions portant sur une démolition ou une reconstruction globale du bien, une majorité des deux tiers sera suffisante, contre l’unanimité auparavant. À ce propos, un copropriétaire pourra désormais laisser son lot aux autres copropriétaires, seulement si la valeur de la démolition/reconstruction est inférieure à la charge qu’il devrait assumer dans le coût du chantier.

Des statuts allégés à Namur et Gembloux grâce à cette nouvelle réglementation sur la copropriété

Les statuts de la copropriété forcée seront nettement allégés lors de l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation. Seuls la division de l’immeuble concerné et le mode de répartition des charges devront y figurer. Les autres points seront détaillés dans le règlement d’ordre intérieur qui englobera l’ex-règlement de copropriété, concrétisé et mis à jour par le syndic d’immeuble et l’assemblée générale.

Des questions à propos de la loi de copropriété en Belgique ? Besoin d’un syndic d’immeuble sérieux en région de Namur, Éghezée et Gembloux ? Contactez-nous !

Les mesures détaillées ci-dessus ne représentent qu’une partie des dispositions de ce nouvel arsenal législatif à propos de la copropriété en Belgique. N’hésitez donc pas à contacter le Bureau Collin, spécialiste de la gestion immobilière en région de Namur et Gembloux pour demander une offre gratuite à propos de la gestion de copropriété.